Adverse reactions to suxamethonium and other muscle relaxants under general anesthesia

Adverse reactions to suxamethonium and other muscle relaxants under general anesthesia

© Masson, Paris. Ann. Fr. Anesth. Roanim., 3: 81, 1984. A N A L YSE D'ARTICLES Anaphylactic reactions to modified fluid gelatins. D. Vervlo~t, M. S...

114KB Sizes 3 Downloads 60 Views

© Masson, Paris. Ann. Fr. Anesth. Roanim., 3: 81, 1984.

A N A L YSE D'ARTICLES

Anaphylactic reactions to modified fluid gelatins.

D. Vervlo~t, M. Senft, P. Dugue, A. Arnaud, J. Charpin. J. Allergy Clin. ImmunoL, 71 : 535-540, 1983. Les auteurs rapportent trois cas cliniques de malades ayant fait choc anaphylactique au cours d'une anesth6sie g6nErale, anesth6sie s'Etant accompagnfe de perfusions de succEdanE du plasma type g61atine fluide. Les trois cas ont Et6 EtudiEs par des tests cutanEs et par des histarninolib6rations a partir des leucocytes d e ces malades en pr6sence de diff6rentes g61atines fluides. De nombreux contr61es ont 6t6 6tudi6s en parall~le pour appr6cier l'intEr& des tests cutan6s d'une part et d'autre part les mEcanismes de ces accidents anaphylactiques. Les auteurs ont pu retrouver des tests cutan6s positifs aux g61atines fluides injectEes par voie intradermique a des concentrations qui ne donnent jamais de tests cutan6s positifs chez les contr61es EtudiEs (30 contr61es). Par ailleurs des histaminolib6rations ont pu &re raise en 6vidence lorsque les leucocytes des malades ont 6tE incub6s avec les gelatines fluides (Haemacel ®, Plasmagel ®, Plasmion®). Ces histaminolib6rations ne sont pas d'ordre cytotoxique et sont potentialis6es par l'ajout d'eau lourde. Aucune histaminolibEration n'a 6tE retrouv6e positive chez les sujets tEmoins. Cette Etude est la premi6re qui Etudie de faqon systEmatique l'intEr6t de tests cutanEs et des histaminolib6rations in vitro dans les accidents anaphylactiques li6s aux g61atines fluides. Du point de vue pratique, les tests cutanEs semblent int6ressants pour un diagnostic r6trospectif, tout au moins chez certains de ces malades; d'autre part, les r6sultats sugg~rent la lib6ration de m6diateurs a partir de mastocytes et de basophiles chez les sujets allergiques, sans pour autant qu'actuellement une distinction entre mEcanisme immunologique et m6canisme pharmacologique puisse ~tre obtenue.

Adverse reactions to suxamethonium and other muscle relaxants under general anesthesia. - - D.

Vervlo~t, E. Nizankowska, A. Arnaud, M. Senft, M. Alazia, J. Charpin. J. Allergy C/in. ImmunoL, 71: 552-559, 1983.

un

Une technique nouvelle d'oxyologie : un film sur le bloc crural pour fracture de la diaphyse femorale Dans ce film, d'une dizaine de minutes, le Professeur Ch. Virenque du Service d'Urgence et de R6animation de ToulouseRangueil, 31054 Toulouse CEdex, prEsente une nouvelle technique de mEdecine d'urgence, utilisable sur les lieux de l'accident, en cours de transport et a l'accueil. I1 s'agit d'une anesthEsie rapide par blocage du crural en cas de fracture de la diaphyse f6morale. Les caract6ristiques de ce type de fracture : d6placement important des fragments, hEmatome pErifracturaire majeur, choc neurog6nique sont tout d'abord pr&ent6es. Un rappel anatomique de l'innervation du femur justifie la pratique du bloc crural. La technique proprement dite est expos&: sa simplicitE, son absence de risque, son efficacit6 sont ensuite illustrEes. Ce film, rEalisE par le Service d'Audio-visuel de l'UniversitE Paul-Sabatier, existe en versions 16 ram, super 8 et video. P. COUGOT

Compl6tant une 6tude ant6rieure publi6e dans ce m6me journal, les auteurs rapportent 41 cas de chocs anaphylactiques li6s a l'injection de myorelaxants, &udi6s in vivo par des tests cutan6s ou des tests de Prausnitz-Kustner et in vitro par l'histaminolib6ration leucocytaire. Les auteurs confirment l'int6r& des tests cutan6s intradermiques positifs chez ces malades a des concentrations 100 a 1000 fois moins importantes que pour les t6moins. La reproductibilit6 des tests cutan6s, pour le suxam6thonium, a 6t6 6valu6e chez cinq patients apr6s une ann6e d'intervalle. Cette reproductibilit6 est bonne. L'histaminolib6ration leucocytaire induite par le suxam6tbonium a 6t6 6tudi6e chez 25 malades. Une histaminolib6ration positive a 6t6 retrouv6e dans huit cas lorsque celle-ci est faite dans un tampon simple Tris-albumine-calcium-magn6sium. Les courbes dose-r6ponse dans les cas positifs sont intEressantes a Etudier, car il existe une inhibition d'histaminolib6ration en exc6s d'antig6ne chez 7 de ces 8 cas, ce qui est un crit&e laissant penser a un mEcanisme immunologique d'histaminolibEration. Par ailleurs, l'addition d'eau lourde (D20) augmente de faqon significative l'histaminolibEration et permet m6me de positiver l'histaminolib6ration negative darts un tampon normal. Cette augmentation de l'histaminolib6ration par l'eau lourde est aussi en faveur d'un mEcanisme immunologique. Pour essayer d'approfondir un peu mieux le mEcanisme de l'histaminolib6ration leucocytaire induite par les myorelaxants, les auteurs comparent l'histaminolib6ration induite par le suxamEthonium a l'histaminolib6ration obtenue a partir de certains histaminolibErateurs comme la polyarginine ou les formylmEthionines et peptides qui agissent directement sur la membrane des basophiles sans participation d'anticorps sp6cifiques. Par une technique de dEsensibilisation des cellules grhce ~t une incubation de celles-ci avec de l'anti-IgE sans calcium, les auteurs peuvent diffErencier l'bistaminolibEration liEe au suxamEthonium de celle induite par les histaminolibErateurs agissant directement sur la membrane. Ainsi l'histaminolibEration induite par le suxam6thonium chez le sujet allergique ressemble tout a fait, dans son mEcanisme, h celle induite par des pneumallerg~nes ou un serum anti-IgE. Enfin, la presence de tests de Prausnitz-Kustner positifs dans 5 des 21 cas 6tudiEs, tests qui se nEgativent apr~s chauffage du serum, est 6galement en faveur d'un mEcanisme dependant des IgE. Ce travail vient a l'appui de publications r6centes, en particulier celle de BALDO et FIsrtEg [1] qui ont pu mettre en Evidence in vitro dans le serum des anticorps IgE vis-a-vis de certains myorelaxants. Le probl6me de la sensibilisation pr6alable de ces malades (substances, mEcanismes) n'est pas encore totalement ElucidE.

Ill BALDOB.A., FISHERM. McD. Anaesth. Intensive Care, 11 : 194, 1983.