Comparaison des mesures de Debit hepatique par IRM et Doppler

Comparaison des mesures de Debit hepatique par IRM et Doppler

vingt-quatre patients étaient vivants sans transplantation dont 103 sans tumeur décelable et 29 avaient été transplantés. Le taux de survie globale à ...

122KB Sizes 3 Downloads 136 Views

vingt-quatre patients étaient vivants sans transplantation dont 103 sans tumeur décelable et 29 avaient été transplantés. Le taux de survie globale à 3 et 5 ans était de 60 % et 40 % et de 56 % et 31 % à 3 et 5 ans pour la survie sans tumeur décelable En analyse multivariée, les facteurs associés à la survie sans tumeur décelable étaient: le taux sérique de bilirubine OR 1,6 (l - 2,6) P = 0,04 et d'AFP OR 1 (l - 1) P > 0,000 1 et le caractère multifocal du CHC OR 1,8 (1,19 - 2,6) P = 0,004. Dans le sous-groupe de patients avec un nodule unique et un taux de bilirubine = 15 Um (82), la survie à 3 et 5 ans était respectivement de 75 % et 61 %. Conclusion: La destruction par RF de CHC = 5 cm chez les malades atteints de cirrhose nun éligibles pour une chirurgie de résection s'accompagne d'une morbidité minime et permet d'observer des taux de survie élevés en cas de tumeur unique avec une bilirubine = 15uM. Mots clés: Foie, tumeur maligne - Radiofréquence

11 h 30

Durée: 7 minutes

COMPLICATIONS ARTERIELLES DES TRANSPLANTATIONS HEPATIQUES: EVALUATION DE L'ANGIOSCANNER

Résultats: En Doppler, il n'existait pas de différence significative inter et intra-observateur pour les deux vaisseaux étudiés (p > 0,05). Cependant il n'existait pas de corrélation entre ces mesures. En IRM, aucune différence n'a été mise en évidence entre les deux séries de mesures pour la débimétrie portale. La corrélation entre celles-ci est à la limite de significativité (p = 0,07). Pour l'artère hépatique, la dispersion apparaît plus importante. L'écart type obtenu sur les paramètres mesurés est plus important pour le Doppler (Débit porte = 1 000 ± 200 mllmin en IRM et Débit porte = 2500 ± 800 mil min en Doppler). Aucune corrélation n'existe entre Doppler et IRM. Conclusion: Bien que la population soit limitée, la variabilité des mesures de débimétrie par IRM est moindre avec une corrélation supérieure aux données Doppler. Mots clés: Foie, vascularisation - Angio-IRM, hémodynamiqueEchographie, hémodynamique

11h50

Durée: 7 minutes

COMMENTAIRES DE POSTERS SELECTIONNES EN RADIOLOGIE DIGESTIVE

1Martineau, ESinzelle, A Sarina, SAwad, D Castaing, D Azoulay, R Adam, MF Bellin Villejuif - France Correspondance: imane,[email protected]

Objectifs: Evaluation de l'angioscanner pour le diagnostic des complications artérielles des transplantations hépatiques (TH). Matériels et méthodes: De février 2006 à juillet 2007,183 TH consécutives ont été contrôlées par une échographie Doppler (quotidienne, hebdomadaire puis mensuelle). Un angioscanner (collimation de 40 x 0,625 mm) a été pratiqué soit de façon systématique à J8-J 10, soit en cas d'anomalie Doppler ou clinico-biologique et interprété par 2 radiologues expérimentés. Résultats: Parmi les 183 TH, 128 ont béi1éficié d'au moins 1 angioscanner à moins d'un mois post TH : 76 systématiques, 22 pour anomalie Doppler et 30 pour anomalie clinico-biologique. L'angioscanner a montré 14 complications aiguës (SE 100 %, SP 96,6 %, VPP 85 %, VPN 100 %) avec 12 vrais positifs confirmés par chirurgie (n = 8), artériographie (n = 2), suivi clinico-biologique avec biopsie hépatique (n = 2). Ces complications correspondaient à 4 sténoses, 4 thromboses, 2 plicatures, un pseudo-anévrysme et un saignement anastomotique. Les 2 faux positifs correspondaient à des anastomoses distales sur des artères de petit calibre. Le suivi ne montrait pas de faux négatif. Conclusion: Un angioscanner normal écarte le diagnostic de complication artérielle sans nécessité de confirmation par l'artériographie. Son interprétation nécessite une confrontation au compte rendu chirurgical pour éviter les faux positifs. Mots clés: Foie, vascularisation - Transplantation, complication Angioscanner

11 h 40

Durée: 7 minutes

COMPARAISON DES MESURES DE DEBIT HEPATIQUE PAR IRM ET DOPPLER TYzet, R Bouzerar, F Demuynck, C Sabbagh, ME Meyer, o Balédent, H Deramond Amiens - France Correspondance: [email protected]

Objectifs: Comparer deux méthodes non invasives d'évaluation du débit hépatique. Matériels et méthodes: Les flux dans l'artère hépatique et la veine porte de 7 sujets témoins à jeun ont été mesurés par IRM et échographie Doppler. Pour chaque méthode, les mesures ont été répétées deux fois en IRM et trois fois en Doppler (2 observateurs). La séquence cinétique rapide par contraste de phase est utilisée en synchronisation cardiaque et respiratoire sur une IRM 3T. Les débits moyens, les vitesses et la section des vaisseaux ont été comparés.

1431