Développement d’un outil interactif pour l’apprentissage par résolution de problèmes en pharmacie clinique

Développement d’un outil interactif pour l’apprentissage par résolution de problèmes en pharmacie clinique

Rec¸u le : 26 novembre 2009 Accepte´ le : 2 avril 2010 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Article original De´veloppement d’un outil...

603KB Sizes 1 Downloads 48 Views

Rec¸u le : 26 novembre 2009 Accepte´ le : 2 avril 2010

Disponible en ligne sur

www.sciencedirect.com



Article original

De´veloppement d’un outil interactif pour l’apprentissage par re´solution de proble`mes en pharmacie clinique Implementation of an interactive tool for problem-based learning in clinical pharmacy M. Roustita,1, M.-C. Woronoff-Lemsib,2, G. Aulagnerc,3, P. Bedoucha,d,4, B. Alleneta,d,5, J. Calop6,a* a

Poˆle pharmacie, pavillon Moidieu, centre hospitalier universitaire de Grenoble, BP 217, 38043 Grenoble cedex 9, France b Poˆle pharmacie, centre hospitalier universitaire de Besanc¸on, faculte´ de me´decine-pharmacie, EA4267, 25030 Besanc¸on cedex, France c Hoˆpital neurocardiologique, Hospices civils de Lyon, faculte´ de pharmacie, universite´ Henri-Poincare´, 54001 Nancy cedex, France d Laboratoire ThEMAS TIMC UMR CNRS 5525, universite´ Joseph-Fourier, 38043 Grenoble, France

Summary

Re´sume´

Problem-based learning is a main line in clinical pharmacy teaching. The objective of our work, promoted by the French association of clinical pharmacy teachers (ANEPC), is to implement an internet problem-based learning tool for clinical pharmacists and pharmacy students. All users must be able to provide clinical cases from their experience and work on their colleagues’ cases through a Web 2.0 tool. Kfarma is a free access website for pharmacists and pharmacy students available at www.anepc.org/Kfarma. After creating an account, users can access and validate cases available on the database. They may also share their own cases and add comments through a forum system. The implementation of new tools for clinical pharmacy learning in France is a crucial need. Problem-based learning is appropriate to the specific requirements of clinical pharmacy. Kfarma is a user-friendly website intended to improve training for pharmaceutical care providing. The use of this learning tool could be of great interest to share experiences of clinical pharmacists from French-speaking countries. ß 2010 Published by Elsevier Masson SAS.

L’apprentissage par re´solution de proble`mes constitue un axe central de la formation en pharmacie clinique. L’objectif de ce travail est de de´velopper, sous l’e´gide de l’Association nationale des enseignants de pharmacie clinique (ANEPC), un outil interactif d’analyse et de validation pharmaceutique de cas cliniques. La structure du site internet permet la mise en ligne et la validation de cas cliniques selon la trame propose´e par l’ANEPC et offre aux utilisateurs la possibilite´ de confronter leur analyse pharmaceutique a` celle de l’auteur du cas. Kfarma est un site internet gratuit, accessible librement depuis juin 2007 pour tout pharmacien ou e´tudiant en pharmacie a` l’adresse www.anepc.org/Kfarma. Apre`s cre´ation d’un compte, l’utilisateur peut de´poser un cas, consulter et valider les cas en ligne et ajouter des commentaires dans un forum pour chaque cas. L’e´laboration de nouveaux outils pe´dagogiques, base´s sur l’analyse de cas cliniques, est indispensable a` l’enseignement de la pharmacie clinique. L’outil Kfarma re´pond a` cette exigence en mettant au premier plan l’interactivite´ entre utilisateurs, apprenants et tuteurs.

* Auteur correspondant. e-mail : [email protected] 1

Docteur en pharmacie. Docteur en pharmacie, professeur des universite´s. 3 Docteur en pharmacie, professeur des universite´s. 4 Docteur en pharmacie. 5 Docteur en pharmacie, maıˆtre de confe´rences des universite´s. 6 Docteur en pharmacie, professeur des universite´s. 2

0768-9179/$ - see front matter ß 2010 Publie´ par Elsevier Masson SAS. 10.1016/j.phhp.2010.04.007 Le Pharmacien hospitalier 2010;45:66-71

66

Outil interactif pour l’apprentissage par re´solution de proble`mes en pharmacie Keywords: Problem-based learning, Clinical pharmacy, Clinical cases, Training, Internet

L’utilisation du site a` l’e´chelle de la francophonie repre´sente un potentiel important pour la formation par la pratique en pharmacie clinique base´e sur les e´changes d’expe´riences. ß 2010 Publie´ par Elsevier Masson SAS. Mots cle´s : Apprentissage par re´solution de proble`mes, Pharmacie clinique, Cas cliniques, Formation, Internet

Introduction L’enseignement de la pharmacie clinique, a` l’instar de la plupart des disciplines me´dicales, passe ine´vitablement par l’analyse de cas cliniques. En effet, par de´finition centre´e sur le patient, elle exige non seulement une bonne connaissance des me´dicaments mais aussi, et surtout, la maıˆtrise de leur utilisation dans un contexte me´dical pre´cis [1]. L’apprentissage par re´solution de proble`mes, qui favorise l’implication active de l’e´tudiant dans l’enseignement, est une technique pe´dagogique re´pondant a` ces exigences [2]. Elle est mise en œuvre dans certaines faculte´s de pharmacie depuis plusieurs anne´es, principalement en Ame´rique du Nord [3,4]. L’e´mergence relativement re´cente de la pharmacie clinique peut expliquer l’he´te´roge´ne´ite´ et le caracte`re sporadique de ce type d’enseignement en France, qu’il s’agisse de formation initiale ou continue. Certaines initiatives d’apprentissage par re´solution de proble`mes commencent, ne´anmoins, a` germer dans le champ de la pharmacie clinique. Ainsi, les ateliers d’apprentissage centre´s sur le patient (et re´alise´s au lit du malade) sont des exemples aboutis de pe´dagogie expe´rientielle (experiential education). Cependant, ces formations sont organise´es tre`s ponctuellement tant leur mise en œuvre est lourde. Le recours aux nouvelles technologies pourrait s’ave´rer pre´cieux pour comple´ter le panel des outils pe´dagogiques dans l’enseignement de la pharmacie clinique. En effet, l’enseignement universitaire en ligne, via internet, connaıˆt actuellement un essor conside´rable. L’acce`s a` ce type d’enseignement est de plus en plus facile et encourage´, bien que leur utilisation demeure tre`s ine´gale selon les pays et les e´tablissements [5]. Plus particulie`rement, l’ave`nement du Web 2.0 offre de nouvelles opportunite´s pe´dagogiques. Alors que la premie`re de´cennie de l’existence d’internet (Web 1.0) e´tait caracte´rise´e par un apport de contenu provenant de peu de personnes pour une large audience (pages statiques), les internautes sont de´sormais des acteurs qui alimentent les sites en contenu. Cette e´volution appele´e Web 2.0 est marque´e par l’ave`nement de sites enrichis par un utilisateur (tels que les blogs) ou un re´seau d’utilisateurs (« re´seaux sociaux », wikis). Ces nouveaux outils e´mergent progressivement dans le domaine de la pe´dagogie me´dicale en Ame´rique du Nord [6]. Des travaux re´cents soulignent l’inte´reˆt des outils en ligne dans l’apprentissage par re´solution de proble`mes en

pharmacie [3], bien que cette dimension soit encore peu explore´e. En se basant sur ces nouvelles opportunite´s pe´dagogiques, nous avons cherche´ a` mettre au point un outil interactif pour l’enseignement de la pharmacie clinique, base´ sur l’apprentissage par re´solution de proble`mes. Notre objectif e´tait donc de de´velopper un site internet simple, accessible gratuitement a` tous les pharmaciens et e´tudiants en pharmacie, et dont le contenu constitue´ de cas cliniques puisse eˆtre cre´e´, modifie´ et commente´ par les utilisateurs eux-meˆmes.

Me´thodes Objectifs pe´dagogiques L’e´laboration de ce nouvel outil a e´te´ re´alise´e sous l’e´gide de l’Association nationale des enseignants de pharmacie clinique (ANEPC). L’objectif est de proposer la mise en ligne et la consultation de cas cliniques en reprenant la trame pe´dagogique de la validation d’ordonnances propose´e par l’ANEPC [7]. Le site doit e´galement inte´grer le guide des fonctions hospitalie`res de pharmacie clinique a` l’usage des e´tudiants de cinquie`me anne´e hospitalo-universitaire. Outre ses objectifs e´vidents en termes de formation initiale, notamment pour la pre´paration du concours de l’internat en pharmacie, le site est e´galement destine´ a` la formation continue. Parmi les exigences requises, nous avons souhaite´ distinguer deux types d’acce`s au site, selon le statut de l’utilisateur. Le statut « e´tudiant » permet ainsi de mettre en ligne des cas cliniques et de consulter les cas mis en ligne par d’autres utilisateurs. Le statut « tuteur », re´serve´ aux enseignants ou aux pharmaciens encadrant des e´tudiants, permet, quant a` lui, d’approuver un cas mis en ligne en validant l’analyse de l’e´tudiant.

De´veloppement du site La structure du site internet doit permettre de mettre en ligne et de consulter des cas cliniques, en offrant aux utilisateurs la possibilite´ de confronter leur analyse pharmaceutique a` celle de l’auteur du cas. Par ailleurs, nous souhaitons privile´gier l’interactivite´ entre utilisateurs du site graˆce a` un syste`me de forum.

67

M. Roustit et al.

Le Pharmacien hospitalier 2010;45:66-71

Figure 1. Masque de saisie propose´ pour la mise en ligne d’un cas. Les onglets structurent la trame de l’observation pharmaceutique. Seuls les champs remplis apparaissent en mode lecture. Online data entry form. The tabs give a structure to the pharmaceutical file. Only the filled fields appear to the user.

Les autres exigences du cahier des charges sont une utilisation simple et intuitive, en proposant un acce`s personnel (identification requise). La cre´ation de compte est soumise a` conditions (e´tudiant en pharmacie ou pharmacien francophone). Enfin, une interface d’administration doit permettre de ge´rer les acce`s, les attributions de statuts « tuteur » et de ge´ne´rer des statistiques d’utilisation du site.

Description du site Le site Kfarma est accessible librement depuis juin 2007 pour tout pharmacien ou e´tudiant en pharmacie a` l’adresse www.anepc.org/. La cre´ation d’un compte individuel est effectue´e apre`s demande a` l’administrateur du site ([email protected]). L’identification est requise pour acce´der a` la banque de cas cliniques. Le site respecte les principes de la charte HONcode (certification obtenue en mars 2009), destine´e a` ame´liorer la qualite´ de l’information destine´e aux patients et aux professionnels de sante´. HON est une organisation non gouvernementale, internationalement connue pour son travail pilote dans le domaine de l’e´thique de l’information me´dicale en ligne.

68

La mise en ligne d’un cas clinique est facilite´e par l’usage d’un masque de saisie reprenant la trame pe´dagogique de la validation d’ordonnances (fig. 1). Une se´rie d’onglets structure cette trame : le patient, historique me´dicamenteux, bilan biologique, traitement en cours, validation pharmaceutique et commentaires. Seuls les champs remplis par l’auteur apparaissent en mode lecture. L’auteur renseigne a` cette e´tape son statut (e´tudiant, interne, pharmacien d’officine ou pharmacien hospitalier). Enfin, il peut choisir de publier ou non son cas. Dans ce cas, seul l’auteur a acce`s au cas et peut le modifier ou le comple´ter avant sa publication. Apre`s publication, l’auteur (et lui seul) peut e´galement modifier les donne´es saisies sur son cas. Lorsqu’un utilisateur consulte un cas clinique propose´, toutes les donne´es saisies par l’auteur sont accessibles a` la lecture. En revanche, les donne´es saisies par l’auteur dans l’onglet « validation pharmaceutique » n’apparaissent pas imme´diatement. C’est a` ce niveau que l’utilisateur peut s’entraıˆner a` la validation d’ordonnances a` partir des donne´es cliniques, biologiques et the´rapeutiques, en remplissant les champs vides de l’onglet. En bas de page, un bouton permet d’afficher la validation pharmaceutique de l’auteur sous les champs remplis par l’utilisateur, offrant ainsi la possibilite´ de comparer rapidement les deux points de vue (fig. 2). A` chaque e´tape, des

Outil interactif pour l’apprentissage par re´solution de proble`mes en pharmacie

Figure 2. Validation d’un cas clinique en mode lecture. Apre`s avoir rempli les champs correspondants, les re´ponses de l’utilisateur (champs blancs) sont directement confronte´es a` celles de l’auteur du cas (champs verts). Pharmaceutical validation of a clinical case by the user. The answers of the user (white fields) are directly compared with those of the author of the case (green fields).

liens vers les chapitres du guide de l’ANEPC permettent d’aider l’utilisateur non familiarise´ avec la de´marche. Les donne´es saisies a` cette e´tape ne sont visibles que par l’utilisateur du site et ne sont pas enregistre´es apre`s de´connexion. En revanche, n’importe quel utilisateur peut apporter un commentaire, faire une remarque ou poser une question a` l’auteur graˆce au dernier onglet. En effet, celui-ci propose pour chaque cas une structure type forum permettant de laisser des messages. La date et l’heure figurent a` coˆte´ du nom de l’auteur du message. Les enseignants ou les pharmaciens encadrant des e´tudiants, ainsi que des internes ayant une expe´rience dans le domaine de la pharmacie clinique, peuvent be´ne´ficier d’un statut de « tuteur » sur demande a` l’administrateur ([email protected]). Apre`s connexion, le tuteur be´ne´ficie d’une option supple´mentaire dans la liste des cas cliniques, qui permet de « valider » un cas mis en ligne par un auteur, quel que soit le statut de celui-ci. Cette validation est une approbation d’un senior sur le travail d’un tiers ; elle peut porter sur des cas de´pose´s par les e´tudiants du tuteur, ainsi que sur des cas de´pose´s par d’autres utilisateurs. Compte tenu de la relative liberte´ de publication offerte par ce type d’outil, cette appro-

bation par un tuteur doit eˆtre conside´re´e pour les apprenants comme une garantie supple´mentaire de la validite´ des informations mises en ligne. Ne´anmoins, l’approbation d’un cas par un tuteur n’est pas obligatoire, ce qui n’impose pas de rythme re´gulier d’intervention des tuteurs. Enfin, le site Kfarma offre une interface d’administration simple qui permet de ge´rer les attributions du statut « tuteur », ainsi que de ge´ne´rer des statistiques de lecture des cas (cas les plus consulte´s) ou des statistiques sur les utilisateurs (nombre d’utilisateurs, pays/faculte´ d’origine, e´tudiant/interne/senior, hospitalier ou officinal). L’interface d’administration est ge´re´e par des membres de l’ANEPC. Les premie`res statistiques d’utilisation du site montrent plus de 230 cre´ations de comptes d’utilisateurs francophones, originaires pour la plupart de France me´tropolitaine (la grande majorite´ des re´gions sont repre´sente´es). Nous comptons, par ailleurs, sept utilisateurs originaires de Belgique, du Liban ou du Vieˆt-nam. La valeur me´diane du nombre de consultation des cas est de 33, avec des extreˆmes allant de cinq a` 107 fois. Conforme´ment a` la loi Informatique et Liberte´s, relative a` la protection des donne´es personnelles, aucune donne´e nominative ou personnelle n’est utilise´e pour ces statistiques.

69

M. Roustit et al.

Discussion et perspectives L’e´laboration de nouveaux outils pe´dagogiques, base´s sur l’analyse de cas cliniques, est indispensable au de´veloppement de l’enseignement de la pharmacie clinique. Le recours aux nouvelles technologies est une piste inte´ressante qui offre des possibilite´s d’apprentissage par re´solution de proble`mes simples a` mettre en œuvre. En effet, ce type d’enseignement, qualifie´ d’apprentissage actif, implique l’e´tudiant dans son propre apprentissage. Cette inversion du roˆle de l’e´tudiant par rapport a` un enseignement conventionnel est a` rapprocher des innovations re´centes d’internet (Web 2.0), qui permettent aux utilisateurs de composer eux-meˆmes le contenu des sites et pas uniquement d’avoir acce`s a` un contenu propose´ par d’autres. Ainsi, le recours a` un site internet permettant aux utilisateurs d’apporter du contenu semble cohe´rent avec la de´marche pe´dagogique recherche´e en pharmacie clinique, a` savoir la mise en ligne de cas cliniques et leur validation. Toutefois, a` l’image des se´ances en classe d’apprentissage par re´solutions de proble`mes qui sont mode´re´es par un ou plusieurs enseignants (la` encore qualifie´s de « tuteurs »), un syste`me de controˆle et de re´gulation de l’information mise en ligne est indispensable. Notre site limite ainsi l’acce`s aux professionnels, pharmaciens et e´tudiants en pharmacie. Par ailleurs, l’implication des tuteurs est indispensable pour garantir la qualite´ de l’information sur le site. Selon une enqueˆte re´cente, les outils pe´dagogiques en sciences de la sante´, base´s sur le Web 2.0, sont de plus en plus nombreux en Ame´rique du Nord. Ce travail re´ve`le, par ailleurs, que ces outils interactifs rec¸oivent un accueil favorable de la part des e´tudiants. Ne´anmoins, ils soulignent la ne´cessite´ d’une formation approprie´e pour permettre une utilisation optimale des sites [6]. Pour cette raison, l’intuitivite´ et la simplicite´ d’utilisation doivent demeurer des priorite´s pour ame´liorer l’appropriation des outils par les e´tudiants. Une autre particularite´ de ces outils interactifs est qu’ils ne´cessitent une impulsion forte pour encourager les utilisateurs a` enrichir la base. En effet, ce type de site ne peut vivre que si du contenu y est apporte´ re´gulie`rement et si les utilisateurs profitent de l’interactivite´ du site en ajoutant des commentaires sur les cas mis en ligne par d’autres auteurs. Les enseignants et les pharmaciens encadrant les e´tudiants jouent, a` ce titre, un roˆle cle´ ; outre l’approbation du contenu qui garantit la validite´ de l’information disponible, ils peuvent stimuler les e´tudiants a` mettre en ligne des cas. En effet, il est tout aussi formateur pour un e´tudiant de de´poser un cas sur le site que de s’entraıˆner a` la validation d’ordonnances sur d’autres cas. Dans la perspective d’un outil pe´dagogique plus complet, d’autres modules pourraient eˆtre de´veloppe´s pour la formation en pharmacie clinique, tels qu’une banque de questionnaires a` choix multiples ou du contenu type cours en ligne.

70

Le Pharmacien hospitalier 2010;45:66-71

Ne´anmoins, les outils nume´riques ne doivent pas se substituer aux autres types d’enseignement. D’autres approches pe´dagogiques particulie`rement inte´ressantes pour l’apprentissage de la pharmacie clinique me´ritent d’eˆtres plus de´veloppe´es en France, notamment celles base´es sur le contact direct avec le patient [8]. En effet, l’utilisation d’outils innovants ne doit pas eˆtre un obstacle au contact avec le patient, essence meˆme de la pharmacie clinique, mais pourraient se situer en amont de cette e´tape. Ils s’inte`greraient ainsi parmi d’autres de´marches dans le concept de « pe´dagogie expe´rientielle » (experiential education), qui privile´gie les approches varie´es avec pour finalite´ la mise au premier plan des interactions entre les patients et les e´tudiants [9]. L’e´valuation des e´tudiants en pharmacie par mise en situation professionnelle est un exemple de pe´dagogie expe´rientielle en pharmacie clinique [10]. En conclusion, ce travail de´crit les objectifs pe´dagogiques et le de´veloppement d’un nouvel outil pour la formation initiale et continue en pharmacie clinique. Le site Kfarma est une banque de cas cliniques qui re´pond aux attentes d’apprentissage par re´solution de proble`mes. Son acce`s est re´serve´ aux pharmaciens, internes et e´tudiants en pharmacie francophones. L’utilisation simple et intuitive de ce nouvel outil constitue une nouvelle opportunite´ d’enseignement et de partage d’expe´rience dans le domaine de la pharmacie clinique.

Financement Collaborations : le de´veloppement du site Internet a e´te´ re´alise´ par Basil Strategies et finance´ par Bristol-Myers Squibb.

Conflit d’inte´reˆt Les auteurs n’ont pas transmis de conflit d’inte´reˆt.

Re´fe´rences [1]

[2] [3]

[4]

[5]

Calop J, Allenet B, Brudieu E. De´finition de la pharmacie clinique. In: Pharmacie clinique et the´rapeutique3e e´d., Paris: Masson; 2008. 1–1308. Brandt BF. Effective teaching and learning strategies. Pharmacotherapy 2000;20(10 Pt 2):307S–16S. Ellis RA, Goodyear P, Brillant M, et al. Student experiences of problem-based learning in pharmacy: conceptions of learning, approaches to learning and the integration of face-to-face and on-line activities. Adv Health Sci Educ Theory Pract 2008;13(5):675–92. Ross LA, Crabtree BL, Theilman GD, et al. Implementation and refinement of a problem-based learning model: a ten-year experience. Am J Pharm Educ 2007;71(1):17. Mayadas AF, Bourne J, Bacsich P. Online education today. Science 2009;323(5910):85–9.

Outil interactif pour l’apprentissage par re´solution de proble`mes en pharmacie [6] [7]

[8]

Lemley T, Burnham JF. Web 2.0 tools in medical and nursing school curricula. J Med Libr Assoc 2009;97(1):50–2. Calop J, Brudieu E, Allenet B. Me´thodologie de la validation d’ordonnance. In: Pharmacie clinique et the´rapeutique3e e´d., Paris: Masson; 2008. 1–1308. Patterson BY. An advanced pharmacy practice experience in public health. Am J Pharm Educ 2008;72(5):125.

[9] [10]

Haase KK, Smythe MA, Orlando PL, et al. Quality experiential education. Pharmacotherapy 2008;28(12):1547. Brudieu E, Federspiel I, Bedouch P, et al. E´valuation des acquis de pratique clinique des e´tudiants de pharmacie au sein des unite´s de soins. In: 12e congre`s de la Socie´te´ franc¸aise de pharmacie clinique ; 2008; Saint-Malo; 2008.

71