Distension thoracique et BPCO, au-delà de la mécanique respiratoire et de la dyspnée.

Distension thoracique et BPCO, au-delà de la mécanique respiratoire et de la dyspnée.

G. Maury, E. Marchand : Distension thoracique et BPCO, au-delà de la mécanique respiratoire et de la dyspnée. J.-P. L’Huillier, D. Choudat : Réparati...

48KB Sizes 0 Downloads 109 Views

G. Maury, E. Marchand : Distension thoracique et BPCO, au-delà de la mécanique respiratoire et de la dyspnée.

J.-P. L’Huillier, D. Choudat : Réparation des maladies respiratoires professionnelles en France Rev Mal Respir 2009 ; 26 : 167-82

Rev Mal Respir 2009 ; 26 : 153-65 Questions 1. Répondre par « vrai » ou « faux » vrai faux a. Les épreuves fonctionnelles respiratoires restent le meilleur outil de détection d’une distension thoracique   b. Un poids excessif peut donner une impression visuelle   de déformation en tonneau c. Il existe une relation étroite entre le rapport DTAP/   DTT et l’âge, indépendamment du rapport VR/CPT d. Le signe de Hoover se caractérise par une diminution du diamètre transversal de la partie inférieure du thorax à   l’inspiration e. Parmi les muscles respiratoires dits accessoires, les sternocléidomastoïdiens sont recrutés en premier en cas de dis  tension thoracique f. La respiration lèvres pincées peut augmenter la CV   g. La plupart des résultats d’analyse de la distension thoracique par imagerie ont été obtenus à CRF ou à VR   h. La réduction de la distension thoracique obtenue par chirurgie de réduction de volume peut avoir un effet   positif sur la masse musculaire en cas de BPCO 2. Quels sont les signes cliniques pouvant faire évoquer une distension pulmonaire ? 3. Qu’est-ce que le thorax en tonneau et quelle en est la signification ? 4. Quelle est la valeur de l’asynchronisme thoraco-abdominal ? 5. Qu’est-ce que la respiration lèvres pincées et quel en est l’intérêt ? 6. Quel est l’apport de l’imagerie dans la distension pulmonaire ? 7. Quels sont les signes d’imagerie de la distension thoracique ? 8. Quelles sont les relations entre état nutritionnel et distension thoracique ? 9. Quels sont les deux mécanismes par lesquels la distension thoracique peut affecter l’hémodynamique ?

Questions 1. Répondre par « vrai » ou « faux » vrai faux a. La demande d’indemnisation par le fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante d’un patient atteint de plaques pleurales en rapport avec l’inhalation de particules d’amiante doit être accompagnée d’un certificat médical, qui peut être rédigé par tout médecin   b. La reconnaissance du caractère professionnel d’une maladie respiratoire implique la décision d’une inapti  tude médicale à l’emploi exercé c. La déclaration de maladie professionnelle est un acte effectué par le médecin   d. La présence de plaques pleurales reconnues au titre des maladies professionnelles ouvre le droit à une cessation   anticipée d’activité indemnisée e. Un antécédent de tabagisme cumulé à plus de 20 paquets-années rend impossible la reconnaissance d’un cancer bronchopulmonaire primitif au titre des malades professionnelles chez un patient exposé à   l’amiante durant 10 ans 2. Quel est le rôle du pneumologue qui suspecte une MP ? 3. Quelles sont les étapes administratives nécessaires à la réparation d’une MP ? 4. En quoi les modalités de reconnaissance en MP dépendent-elles du statut socioprofessionnel du patient ? 5. Comment sont présentés les tableaux de reconnaissance des MP ? 6. Qu’est-ce que le « système complémentaire de réparation » ? 7. Comment une MP peut-elle être indemnisée chez un travailleur indépendant ? 8. Dans quelle condition une rente peut-elle être versée au titre d’une MP ? 9. Qu’est-ce qu’une maladie à caractère professionnel ? 10. Qu’est-ce que le FIVA et quel est son mode de fonctionnement ?

234

Rev Mal Respir 2009 ; 26 : 233-40