L’Académie et le tabac: des mesures incohérentes et dangereuses

L’Académie et le tabac: des mesures incohérentes et dangereuses

actualités |santé publique médicosocial L’OMS a ouvert MiNDbank, sa base de données en ligne 1 . À la somme de renseignements sur la santé mentale, ...

238KB Sizes 1 Downloads 68 Views

actualités |santé publique

médicosocial

L’OMS a ouvert MiNDbank, sa base de données en ligne 1 . À la somme de renseignements sur la santé mentale, l’abus de substances psycho-actives, le handicap, les droits de l’homme et les politiques, stratégies, lois et normes de différents pays s’ajoutent des informations et des documents internationaux essentiels. Inaugurée à l’occasion de la Journée des droits de l’homme (Human Rights Day), cette plateforme s’inscrit dans l’initiative QualityRights de l’OMS, avec l’objectif de mettre fin aux violations des droits des sujets atteints de maladies mentales. « Les personnes handicapées mentales sont encore en butte à la discrimination, à la violence et à la

maltraitance dans tous les pays », constate le Dr Michelle Funk, du département de l’OMS Santé mentale et abus de substances psycho-actives. « Cette plateforme est conçue pour faciliter le débat, le dialogue, la sensibilisation et la recherche sur la santé mentale, pour améliorer les soins et promouvoir les droits de l’homme partout dans le monde ». MiNDbank aidera les décideurs à s’attaquer à ces problèmes et à soutenir les réformes visant à améliorer la vie des sujets souffrant de troubles mentaux, conformément au Plan d’action global pour la santé mentale 2013-2020. MiNDbank permet de puiser dans le corpus d’informations sanitaires des États membres de l’OMS et autres partenaires. L’utilisateur passe en revue

les politiques, les lois et les stratégies et recherche les meilleures pratiques ou des exemples de réussite en santé mentale. « Si un gouvernement souhaite développer une nouvelle politique de santé mentale conforme aux normes internationales des droits de l’homme, il peut rapidement obtenir, sur cette plateforme, un panorama des politiques des autres pays, profiter de leur expérience et accéder à un ensemble de recommandations et de références internationales », explique Nathalie Drew, responsable technique à l’OMS des questions de santé mentale et des droits de l’homme. Avec MiNDbank, plus de 160 pays échangent déjà des informations sur la santé mentale,

k8568/(Ř)272/,$

L’OMS inaugure une base de données sur la santé mentale

des mises à jour s’effectuent régulièrement. QualityRights, lancée en 2012 avec la campagne destinée à faire respecter les droits de l’homme et améliorer la qualité des soins de santé mentale et de l’action sociale, veut mettre fin aux violations des droits des malades mentaux dans certains pays et promouvoir des services de santé mentale de haute qualité. | Y.-M. D. source 1. MiNDbank : www.who.int/mental_health/mindbank.

addictions

Le tabagisme est la première cause évitable de décès et l’on s’accorde à dire que de vraies mesures de taxation suffiraient à réduire sa morbimortalité. Les taxes, seuls médicaments anti-tabac ? Oui, et l’Académie nationale de médecine regrette que les récentes mesures de taxe soient contraires aux objectifs préconisés pour lutter contre ce fléau de santé publique. Réduire encore la TVA, en renonçant de passer de 19,6 % à 20 % comme prévu, au 1er janvier 2014, reviendrait à n’augmenter le prix du paquet que de 20 centimes d’euros, alors que la hausse de 40 centimes initialement prévue était déjà une dissuasion très insuffisante.

8

Si cette décision est appliquée, elle remet en cause l’engagement de la France en ratifiant la Convention-cadre de lutte anti-tabac (CCLAT) de l’OMS, dont l’article 6 de ce traité précise que les signataires « reconnaissent que les mesures financières et fiscales sont un moyen efficace et important de réduire la consommation de tabac... en particulier les jeunes ». De plus, son article 5.3 stipule qu’ils « doivent veiller à ce que ces politiques ne soient pas influencées par les intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac ». C’est pourquoi l’Académie rappelle (et ce n’est pas la première fois) que la hausse dissuasive et répétée des taxes est le seul moyen efficace de freiner le tabagisme et… le lobby du tabac.

k0,&+$(/6&+ž7=(Ř)272/,$

L’Académie et le tabac : des mesures incohérentes et dangereuses

L’Académie regrette que la France obéisse à la Cour européenne de justice qui lui impose d’importer davantage de cigarettes. Cette décision fait de la cigarette un produit de consommation courante qui bénéficie de la libre circulation dans l’Union européenne. Aveu de faiblesse face à l’industrie du tabac, qui anéantit la politique fiscale et sanitaire de lutte

OptionBio | mercredi 29 janvier 2014 | n° 501

anti-tabac ! Nouvelles mesures incohérentes et dangereuses. Pour l’Académie, conformément aux engagements de la France, le tabac et ses dérivés doivent être taxés à taux suffisamment dissuasif, lors d’augmentations systématiques. | Y.-M. D. source Académie nationale de médecine.