TDM, IRM et TEP-FDG. Conference de consensus de 2005 : indications et resultats dans le melanome

TDM, IRM et TEP-FDG. Conference de consensus de 2005 : indications et resultats dans le melanome

Résumé :Il faut apprendre à réaliser les échos ganglionnaires car les dermatologues en demandent beaucoup depuis le 07/12/05, en raison des nouvelles ...

529KB Sizes 0 Downloads 53 Views

Résumé :Il faut apprendre à réaliser les échos ganglionnaires car les dermatologues en demandent beaucoup depuis le 07/12/05, en raison des nouvelles recommandations de pratiques cliniques. En effet, les seules métastases curables dans le mélanome sont les métastases ganglionnaires, à traiter par curage. La fiabilité de l'échographie est supérieure à celle de la palpation (sensibilité de 77 % et spécificité de 98 % versus 41 et 96 % pour la palpation). La sémiologie échographique du ganglion métastatique est simple : ganglion hypertrophié, sphérique, très hypoéchogène avec perte du hile hyperéchogène. Le seul signe Doppler intéressant est la disparition des vaisseaux hilaires. L'échographie est également fiable pour la détection de métastases en transit. D'autres signes plus subtils ont été décrits : ils augmentent peu la sensibilité (81 % vs 77 %), mais diminuent nettement la spécificité (86 % vs 98 %). Les aires ganglionnaires à explorer correspondent aux deux premiers relais ganglionnaires, en étant plus large pour les mélanomes de la tête et du tronc. Cette échographie est réservée au mélanome de stade II, en préopératoire et dans le suivi. Les indications de la ponction sont rares. Des exercices pratiques seront proposés. Conclusion :L'échographie superficielle permet de faire plus tôt que la palpation le diagnostic d'envahissement ganglionnaire, à un stade où le curage peut encore sauver les patients. Mots clés :Echographie - Ganglions - Mélanome

11 h35

Durée : 20 minutes

TDM, IRM ET TEP-FDG. CONFERENCE DE CONSENSUS DE 2005 : INDICATIONS ET RESULTATS DANS LE MELANOME KV NGUYEN-DINH, D VANELJ LUMBROSO, C ROBERT, R SIGAL VILLEJUIF - FRANCE Objectifs : Bilan d'imagerie initial et de suivi du mélanome à proposer suite au consensus de 2005 et ses résultats. Résumé :Lors du bilan initial, peuvent être proposées une TDM thoracique, abdomino-pelvienne et cérébrale (IIC et III) ainsi qu'une TEP-FDG (III). Pour cause de coût et de manque d'accessibilité, la TDM reste l'examen de référence par rapport à I'IRM. Le suivi permet un diagnostic plus précoce des métastases. Lors du suivi, peuvent être proposées pendant 5 ans, une TDM thoracique, abdomino-pelvienne et cérébrale et une TEP-FDG (IIC et III) au cas par cas. L'IRM de la peau et de diffusion du corps entier restent du domaine de la recherche. En IRM, seules certaines lésions hépatiques (20-25 %), cérébrales (25 %) et mammaires (rarement) apparaissent en hypersignal T l et en hyposignal T2 liées au contenu riche en mélanine. Conclusion : L'imagerie est performante dans le diagnostic précoce des métastases à distance. Mais cette détection n'a aujourd'hui que peu de conséquences sur la survie. De nouveaux traitements prometteurs sont actuellement testés. kn Mots clés : Mélanome, technique d'exploration - Scanographie IRM