Tuberculose du nourrisson: A propos de quatre observations

Tuberculose du nourrisson: A propos de quatre observations

402s Communications affichdes P035 Pddiatrie 8~n~rale NtALADIEDE CASTLEMANDE L'ENFANT.DEUXNOUVEAUXCAS. B.Bader-Meurder, N.Pare'z,M. Fabrej.P. Dommer...

103KB Sizes 2 Downloads 84 Views

402s

Communications affichdes

P035 Pddiatrie 8~n~rale NtALADIEDE CASTLEMANDE L'ENFANT.DEUXNOUVEAUXCAS. B.Bader-Meurder, N.Pare'z,M. Fabrej.P. Dommergues. Service de P~l:,trle g~n~r-&le,laboratoire d'anatomopatholog~e, H6p~al Btc~t~e,94270, be Kremlin Blc~tr~,P~nce. La maladie de Casdeman est une entit~ anatomo-cllntque. rare chez I'enfant. Ella est caract~risde par I'existenee d'ane masse tumorale, avec une hyperplasie fol!'.culalre ganglionnaire et une proliferation eapii:Mre ~ I'examen histotogique; des signes syst~mlques sent -ff~sents dens 20% des cas. NOUSprdsentons deux nouvelies observations en lnsistavt sur cenatn~ de leurs pa~odadtes. Deux garqons ~gt~ de 4 et It arts sent hospltalis~s pour exploration d'un syndrome lnflammate~-e ~voluant respectivement depuL~ 4 mob et 2 1/2 arts. Dams les deux cas, il existe 1) uric alteraUon de I'dtat gEnEral et un amaigrissement de plusleurs kg. assoc;~s ;1 des pies f~bri]es ~ 40"C chez un patient. 2) une augmentation de la VS (100 et 82 nun ;t H1 respectivement), et une ~,h~vation de la CRP (110 et 65 mg/ml).

L'~chographle abdondnale mantra dar.s un cas une masse arrondle lat~roaortlque gauche, ( 2 x l cm) et un nodule lntx~pP.nique an6.chog~ne de 1¢m de diam~tre; dat~ l'autre cas. elle eat norm~e, reals la tomodensitomdtrle (TDM) abdomlnale met en ~v~dence un peUt nodule situ~ a la raclme du rn~aentere. Lea h~mocuRures sont stabiles, lea sdrologles pour I'EBV, le CMV le IIW et la n~ladle des griffes du chat sont n~gatives, les anticorps antl-=~yaux absents et le my~logramme normal. Une laparotomle pour d.v,drb.se de ces masses est effectude. L'examen anatomopatholog~lue eat en faveur d'une maladie de Castleman. La r~gression du syndrome inflammatolre et de la flt~vre est observde d ~ I't~x6r~e, et la gudrison perslste avec un reeul respecfi[ de 4 et 3 arts, Une maladie de Casfleman dolt door ~t~e recherch~e

devant un syndrome Inflammatolre prolonge ,nexpllqu~ chez l'enfant. L'une des observations soufigne la dtffleuhd possible du diagnostic et l'lnt~r~t de la TDM abdomlnale sl l'<[chographle eat norma~: l'autre d~,crit pour la preml~--e fogs une !ocallsatlon spl~nique document~e par dchographle, au corn's d'un~ maladle de Castleman de I'erffant.

I)036 P~diatrie g6n~rale

CIInlque M~llcale dee EnJbnt3- [email protected] Parnet, C.H.U, Alger F2I, 160#OALGERIE Ju.~u'tn 1991, lit situatioo 6'pid~'miologiqu¢ de la tuberculos¢ s'est comidg-rablem~t ~ l i o n ~ en Alg~'rie. L'incidence de In tuberculos¢, tomes fonn~ confondues, eat p a * ~ de 3 % en 1966 ~t 0,4 % en 1991. Depme ccttc date, un¢ recrudescence de cette pathologic e~t notre et le~ formes du m~s jeune nou~'isson est de nouveau consew~e.

Not~ rapportct~ 4 cas de mlmrculote chez des notmissom tgt~ de 3 trois tA ~t 20 molt, ent~ 1993 ~ 1995, pour diff,.rents motifs : deUX d'cnm ~ux, pour utm e:anptonmologie ~ i m t o i r e , le troisi~tm, pour ut~ ~6nolmthie c~ic.~de et le quatri~m~, poor une ascitc. Tons c ~ n ~ n s ont ~6 v~ccin~ p~r le B e G iH~ tmismmm et

la notion de contage mbemuleux nmouv~ 3 fob. L¢ diagnostic, quant i lui, n ~6 poM6 ~, parer des tests mb¢~cnliniques sur lOSd e n n i s radiologiques et biologiqu~s. La ru:herche de ~ e s a~t~ positive dans I seul cas. Ces nourdssous om 6t6 uait~s scion le sch~.ma uatioml du mdtement de lu tuberculose, asso¢i6 i une c a r r i a g e pour 2 d'ent;e aux.

Conclusion : L~ mbemulo~ du nomrlsson ~ mv~th- un aspect atypique. La source de contaminstion, i cet ige de In vie o~ le nounlsson cst gan~ t domicile, n'a pss ~,t~m v ~ dens Icas. Les modes de contamination ct rc~cacit6 du I ~ G sent discut~s.

P038 PcMiatrie gdndrale

EXPIBR~[NCE DE L~ DESMOPRESSINE(MINIRmlSPRAy~) DANS LE T l ~ m ' E ~ r r DE L'E~m~.J;I~EN I~tATIOUEDE VlLLE et le GLYRPA (Gra~pement Lyonne~ de R~chl¢che en ~ 1 - Service de P~diatHe, I ~ i t a t Edouard U e ~ t . place d'Amonval, 6 9 0 0 3 L YON. De nombreux essais contrah~s ant mis en ~vidence I'elficacit6 de la desmopressirm dans le traitement de I'~nur~sie nocturne isot~e, mais lu quasi-tatalit6 de cos essais ont ~t6 r~alis~s en milieu hosp~Mier sur des ~chamii~ns de patients restraints. Cetta ~tude mulUcentriqueen ouvert • t~t6 mer~e par un groupe de 40 i~diatres de In r6gion ]yonrmise pour dvak~er I'efficnch~ de lu desmopressine dens one population dMnur~t¢luesd~pist6s et suivis en cabinet de villa. 194 obseP/ations (sur 2011 ant pu 6tre nnalys~h~s : 127 gnr~ons et 67 fglus, ~h~s de 6 ~ 13 arts {e ans en moyenne), ave¢ urm ~mJr~sie wlmaire isol~e. La fi6auence des nuits mouiil~es a ~t6 e~tim~e sur une p~6ode d'observat~ de 2 semaineset seuis les enfants mOuillantI~ur lit plus de 5 nu~a par semaine ant ete J~lus. Ils ant 6t6 trait~s pendant 2 semaines e raison de 2 pulv~risations nasales de l O p g de desmopres=ine avant le co~cher; ceux qul svaient encore plus d'une nuit mou~lh~e pnr semairm ant ~t6 traitds pendant 2 semalues suppl~memn~esen doub~amIn dose. 2Ovu 4Ovg 20 o~ 4Ot*g / ~ / t s n_ ~ 194 159 194 cam#eta O-lsur'/ 32 1696 32 2 0 % parttelle o 2-5~ur7 g5 ~ % 64 4 0 % nulle 6-75ur2 77 4 0 % 63 4 0 % abandon du traitement pour ineffieacit6 ~ 20 #g

P037 Pddiatrie gdndrale TUBERCULOSE DU NOURRISSON : A p r u p N de quatre ebservtttont. ~ T o u n d , IN. H | m l ~ A, ~ b l e d , I L Berrab.

64 3 3 % 84 3 3 % 63 3 2 % 3 2'

La fr6quer~e des r~JitS mouil~es sous treitement est nPparuocorrel6e h~ur fr~quence initiale (p < O,ODI) et la r4pense dtait meilleure chez tea enfants les plus ~g6s : 44 % de r~ponses complbtas chez los enfants de plus do 8 ans centre 25 % chez les enfants plus jeunes (p = o,ool). 67 enfnnts, compl~tement r~Dondsurs dour la plup~t, ant ensuite poursuivi h=traitement pendant 3 moi= : 23 ant rechute eu tours ou a I'o~r~t du traltement, alora qua 39 (58 %) dtalent tGujours nsymptomatP4uesun reals aw~s I'arrat de In th~rapeufique. Cet essai a Dermis de confirmor I'effluacit6 de In desmowes=ine (MINIRIN SPRAYR) sur un Grand echantiHon d'6nuretiquas (un tiers d'enfants compl~tementr6pondeursen 2 & 4 8emaines en e ustant la dose, ains qua sa wande maniabilitt~et son excellente tol
E V A L U A T I O N DE L A DOULBUR C l l E Z DES JHUNBS ENFANTS ET LEUR5 PAitBICI'S. A.C_ Rerme,d-Bmset= T. S t - L s l r e o t - G a B a o m , E. vtllemve. ~s~ta" de I~llatxie et d ' A m m b e ~ ~ .~itce-Juatine. ~tl75. C6te ~ . M o ~ ' ~ (¢u#aecL C,muJa. IL3T I CS It eat pe~icld'.jprem,.md~mcile d'evlluer I : deuisw cbez kJ e l m

¢~e p u ~ .

o'lmormsuonl ~

kes Were c o m ~

sou~t i= p ~ l ~ e some

I# dolCe~ de I ~ mSam. Dam crate ~tude de

~,,,~m~. I ' m m ~ p . decwm ~

deu ~ i ~ l u e (m).

sa~ c~t~ de t L m J ~ de U~lJeomiutltG (3TC). Lq p~w:~e de v = q | t ~ t m d m (PV3) de l~Catth a ~ t l t t m t t t t t miUN¢ 104

mffm~s (47 ga~;ou, 57 fllles)et leueslib,ms ~

p e l i ~ a l.ttade

Idatuque I.eahmt nlcevaA im va¢¢in, ~4 lud'asIs¢~eie~.ts¢.es de qulme m a so ~ m t s s~,Jut em~ s a 6 m e [.a m , ~ des e d m ~ w . u e ~ e n c e de~om, m au = m d ' u t hoq~ud~aoe

6*j* ~ ~e~=.

Les deux ecbeue= J'rl et 71"(:o 8 ~ uUU=eescbez Iss

=. ~ que na d o . m r r m ~ , ~ e lorl de la v ~ l ~ o ~ . L ' t d l ~ e PVS a ~t~ PK,~tsted ~ ks e d l m et l e m i ~ m m l m de ~. ~ L~ ~ o~ ~ ~ u lili~ le c o d f i d m de

~ e n d~l rlq~ de Sl~wmm. L~ ~ o u em'e les ~ J l e s .rl'l ~ JTC ~ai~ de r=0,63 Icesde l'~.adon per ua~ imq[¢ et de r-0.64 lott de i ' ~ ( m d un immmir dmd~t~t. Lm~de IS vuoda~i~, IS cmr~ation *t~t elev~ ewe I ~ ¢ ~ qutmdtlm..~ dmt It= ~isnts (e~0.78)~ la l~'ms (r=0,96). La cuert~d~ ~t~t f,;bisa~m~ ebaq~ ~b~le quud~d~e (JTIetJrc) e~i ' V e FVS (r=0.3~~ r~0,43), [ly une b o l e con~l~im8 em-e ISl Ixtru~ et les ~ s a ~ toes de Is va~c~,~da,nau a~veaudauo~sechdl~OTi: r=O.66. YI'C: r=0.69. W i $ : ~0,76).

Ces Nmdisu c o ~

|e r61e des p l r e ~

'~"~dua¢~Lde It douleur de leur enfam. II sembleq=e ies dem[~he~les q M ~ i . "v~ de jetoes (;val~nt lltdoulem" sel~ de~ ~ects plus [email protected] qua Is planeJ~ do vim$~-sou~r~. D'lp~.. n~l r~ml~.s, U m'~.pas pamb!e de c ~ , urnq ~ lea~J~llesqua~/~,,*;vuetla plmche de vtstScs-.~w~s so~ ~ i s ~ l ~ .